Rechercher
  • Michel Tanguy

Comment repenser son projet de vie après un burn-out ?

Alain Delourme, psychologue, formateur et auteur, écrit : « L’histoire d’une vie est un récit de sens fiction ». J’aime beaucoup ce néologisme : il nous rappelle que bien plus que de retrouver le sens de sa vie après un burn-out, il s’agira de l’écrire ! Car le sens que nous allons donner est une invention, une création. J'ai beaucoup appris à ses côtés.

« Le chemin se construit en cheminant. Mais le futur, lui, s’anticipe avant de le construire. »

Je vous rappelle qu'il y a 4 temps dans la réparation d'un burn-out (le retrait- le décès- le projet- la consolidation). Au troisième temps de la thérapie de burn-out, je propose certaines questions d’Alain Delourme, qu’il appelle des questions évolutionnaires, sur le « savoir-devenir » du client :

Quelles sont les 3 actions les plus osées de votre vie ?

Quelle est la dernière fois que vous avez effectué quelque chose pour la première fois ?

Quelles sont les mauvaises herbes de votre vie ? Quelles nouvelles graines à planter ?

Quelle est votre devise de vie ?

Si votre vie se plaçait sur le cadran d’une horloge, quelle heure serait-il maintenant ?

Je vais vous demander maintenant de vous projeter en 2030 puis en 2050…

J’imagine que certains thérapeutes, tellement habitués et formés à travailler soit sur le passé, soit dans la convention désormais assez répandue du « présent règle tout » (enseignements bouddhistes, thérapies de l’ici et maintenant, pleine conscience... ) peuvent se sentir démunis voire pas à leur place d’explorer l’avenir de leurs patients. Personnellement très intégratif dans ma forme de thérapeute, je me suis senti vouloir mettre pour cette étape de thérapie de reconstruction, le futur au coeur du travail thérapeutique, ou plus exactement l’action présente éclairée par les futurs possibles. Et cette étape se fait dans la joie, dans l’amour et dans l’humour ! « Car on se sent plus vivant avec le mouvement qu’avec l’inertie, avec le changement qu’avec l’habitude (…) Nous pouvons alors devenir le futur dont nous rêvons » (Delourme). Au passage on accompagne le client à développer 5 qualités d’éveil (la clarté d’intention, le libre arbitre, faire face à tout, vivre pour le bien de l’ensemble et la conscience de l’impersonnalité).

Je reste persuadé au travers de l’expérience de mon propre burnout et l’observation de mes clients que seule l’élaboration d’un projet de vie peut remettre la personne en mouvement après une telle épreuve. Si vivre dans le présent permet à la victime d’un burn-out de résister et de survivre pendant qu’elle est dans le creux de la vague (l’étape du retrait), c’est réellement la construction d’un nouvel avenir qui peut la tirer définitivement de l’ornière, la remettre en mouvement et lui redonner l’élan essentiel qui lui avait manqué depuis si longtemps. Rester immobile, en paix dans le présent, à l’écoute du silence, n’est -me semble-t’il- qu’un espace préliminaire de guérison ; ou comme le dit si bien Alain Delourme « on peut passer trop longtemps à aménager la salle d’attente ».

Mes clients à ce stade réalisent d’eux-mêmes que le sens n’est ni oublié, ni perdu mais simplement à créer. Car c’est bien dans l’élaboration d’un nouvel avenir qu’on peut redonner un sens à sa vie. J’aime également proposer des parenthèses en Etats Modifiés de Conscience durant cette étape « projet » (Respiration Holotropique en groupe ou bien Hypnose transpersonnelle en individuel à mon cabinet), car c’est honorer le mystère de la vie que de reconnaître avec optimisme qu’il existe une multitude d’avenirs possibles.



182 vues

06 59 19 55 54

76 rue de Turenne
75003
Paris

©2020 par Michel Tanguy. Créé avec Wix.com