Rechercher
  • Michel Tanguy

Burn-out et hypnose (3ème partie) : trouver sa mission de vie.

Un burn-out qui surgit dans la vie d'une personne indique toujours une charge de travail et/ou un environnement professionnel devenus toxiques, mais aussi généralement un idéal professionnel qui n'est plus ajusté ou bien une carrière professionnelle qui ne correspond pas au désir très profond de la personne.

Dans mon expérience, il est plutôt rare de croiser des personnes qui ne sont que dans le premier cas. Bien souvent le burn-out vient signaler une identité professionnelle profondément désaxée, car "séparée" de l'élan vital, cette source sacrée que nous avons en chacun de nous et qui nous pousse à devenir notre plein potentiel.

Quand notre identité professionnelle vient se fracasser à l'occasion d'un burn-out, on ne peut la guérir ou la substituer qu’en allant « un niveau logique plus haut » : vers le transpersonnel, à la recherche de sa mission de vie. ( Je vous invite à lire ou relire mon article "Pourquoi tous les coachs et thérapeutes ne sont-ils pas égaux face au burn-out", inspiré du formidable travail de Robert Dilts, l'un des pères de la PNL).

Chercher sa mission de vie, c'est tout un voyage. Plusieurs auteurs ont évoqué ce nécessaire « voyage du héros », à la conquête du Graal humain qui n’est rien d’autre que la recherche de la mission de son âme. Jack Kornfield , psychologue et moine bouddhiste américain, le résume parfaitement : « Le mystère de l’identité, « Qui suis-je ? », est une des questions spirituelles centrales du genre humain. Sommes-nous ce corps de chair et de sang ? La conscience est-elle simplement le produit de notre système nerveux, de nos pensées, de nos sensations ? Sommes-nous la résultante de notre héritage génétique et de nos ancêtres ou notre nature essentielle est-elle plus fondamentalement spirituelle ? Sommes-nous une création de la conscience elle-même, une étincelle du Divin, le reflet de l’esprit universel ? Telles sont les questions des mystiques et des sages. » Et j’ajouterai, que ce sont aussi les questions que se posent les personnes en burn-out, qui passant sur « la Rive Bleue »*, embrassent l’idée que l’âme s’incarne pour apprendre quelque chose…

Ici, l’Hypnose Transpersonnelle est un outil indiqué. Je recommande deux techniques : soit le Protocole de mission de vie , que je pratique en mode conversationnel ; soit le Voyage Intérieur Sacré. Ces techniques m'ont été transmises par mes deux enseignants d'Hypnose Ericksonienne et Transpersonnelle, Nicolas Dumont et Arnaud Touffet.

Dans le premier cas je fais une induction profonde, j’invite le client à rejoindre son « lieu ressource », à faire une offrande au Divin , puis à poser clairement son intention : « Je veux ma mission de vie : Que suis-je venu faire dans cette vie ? » ; il va ensuite s’installer confortablement sur un nuage qu’il va personnaliser et qui lui permettra de voyager en toute sécurité au-dessus du temps et de l’espace. Je vais lui demander de remonter jusqu’à quelques semaines après la naissance. Si en chemin de régression, l’Inconscient voit quoi que ce soit d’utile alors il s’arrête et le montre. On poursuit ensuite la remontée du temps : naissance, dans le ventre de sa maman, à la conception, avant la conception, juste avant l’incarnation. A chaque étape j’invite le client à explorer, interroger le sens de sa vie et de répéter « Quelle est ma mission de vie ? ». Riches de tous ces enseignements (qui ne sont pas forcément des mots), j’invite mon client à rebrousser chemin et revisiter les mêmes étapes en sens inverse, en gardant bien toutes les informations utiles… Je lui propose d’aller voir sa mère et de la regarder dans les yeux, en sachant pourquoi il l’a choisi elle, en faisant passer quelque chose d’utile (message, geste, cadeau), en se rappelant que quoi qu’elle ait fait, elle a fait de son mieux. Je propose ensuite d’aller voir son père et de faire la même chose. Puis de continuer à parcourir le temps, revisiter ce que l’Inconscient estime devoir revisiter à la lumière de ces nouveaux enseignements. Retour au Lieu sacré en demandant d’intégrer l’expérience pour continuer de faire vivre à la personne le sens de sa vie.

Il m’est arrivé de préférer choisir la méthode du « Voyage Intérieur Sacré » pour aider mon client à aller chercher sa mission de vie. Cette méthode, plus chamanique, « ouvre le cœur du client pour accueillir ce qui est » . La préparation du voyage passe par une intention travaillée ensemble et qui prend la forme d’un mantra : par exemple, « Qu’est-ce qui pourrait m’aider à découvrir ma mission de vie pour me sentir plus complet » ? J’aime l’induction qui ancre l’expérience de relaxation profonde (puis de transe) dans la sensation et le corps : utilisation d’huiles essentielles (je choisis un mélange d’encens et de sauge), carillon Koshi et bol tibétain, et une conscience posée sur la respiration. Pendant le déroulement du voyage, je propose au client de répéter son intention, tout particulièrement s’il se trouve en contact avec un archétype (animal de pouvoir, divinité, défunt dans la lumière, etc.). Le voyage est souvent à la fois riche d’enseignements, d’émotions utiles et de moments guérisseurs. Il est important de faire l’intégration lors de la séance qui suit afin que la personne profite pleinement des effets psychocorporels de l’expérience et ne mentalise pas trop vite.

* Rive Bleue vs Rive Rouge... pour plus d'éclaircissements : je vous invite à lire sur ce même blog ( www.sosburnout.com) le conte initiatique : "les 2 rives du burn-out".





91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout