Rechercher
  • Michel Tanguy

A quels signes reconnait-on un burn-out?

Je rappelle que le processus du burn-out s'installe sur des semaines, et plutôt même des mois (c'est la partie 'burn' du processus), avant le déraillement final (qui est la partie 'out').

Christina Maslach, professeur de psychologie à Berkeley University et auteure du Test mondialement utilisé pour diagnostiquer le burn-out, le MBI (Maslach Burnout Inventory) distingue trois dimensions : la dimension d'épuisement, la dépersonnalisation et l'inefficacité. Beaucoup d'auteurs ont très bien détaillé les signes qui entourent le burn-out. Pour ceux d'entre vous qui souhaitent creuser le sujet, Michel Delbrouck (dans "Comment traiter le burn-out") est très exhaustif; je vous recommande également Catherine Vasey, psychologue suisse (dans "Comment rester vivant au travail").

Pour moi, c'est le Dr Patrick Légeron ("Le stress au travail"), psychiatre et spécialiste du stress au travail, qui résume le plus simplement les signes de cette forme bien particulière de dépression d'épuisement professionnel. Il en nomme 3, que je reprends en me permettant d'en rajouter un 4e qui vient de mon propre vécu de victime de burn-out et qui a également été bien repéré par Pascal Chabot ("Global burn-out").

Donc voici ma vision, en synthèse, des 4 signes du burn-out :

1- les signes d'épuisement physique : le corps trop stressé après généralement une période d'hyperactivité, montre des signes de fatigue (douleurs musculaires, fatigue de tension, troubles du sommeil).

2- le cramage des émotions : d'abord les émotions surchauffent anormalement (susceptibilité, irritabilité, agacements, inquiétudes) puis elles crament (perte d'intérêt, ennui, découragement)

3- le sentiment de ne plus rien valoir : doutes de soi-même, diminution de l'estime de soi, déshumanisation des relations.

4- la perte de foi : en soi-même et dans le système professionnel.

Si vous constatez ces signes chez vous, consultez votre médecin généraliste qui vous donnera un arrêt de travail indispensable pour récupérer. Il faut absolument commencer une psychothérapie en parallèle, si possible avec un thérapeute qui sait accompagner un burn-out.

Si vous constatez ces signes chez un proche ou un collègue de travail, encouragez-le à prendre des congés pour se reposer. Si la personne revient de ses congés sans avoir récupéré une bonne partie de son énergie c'est un indicateur-clé qu'il s'agit vraisemblablement d'un burn-out. Urgence de consulter un médecin généraliste pour se faire arrêter. Ca n'est pas toujours simple car très souvent la personne est en déni de son propre burn-out. Peut-être arriverez-vous plus facilement à l'orienter dans un premier temps vers un blog comme celui-ci ou bien directement un coach spécialisé ou un psychothérapeute qui sauront prendre le relais.

Bonne chance





64 vues

06 59 19 55 54

76 rue de Turenne
75003
Paris

©2020 par Michel Tanguy. Créé avec Wix.com